Accueil / Carnets de Voyage / TURQUIE | La Cappadoce en 1 semaine

TURQUIE | La Cappadoce en 1 semaine

C’est au cours du mois de mai 2013 que j’ai effectué mon séjour d’une semaine en Cappadoce. J’ai pu visiter le caravansérail Sultanahani, les monastères de Yuksek church et Keslik Monasteri, les villes et villages de Goreme (et son musée de plein air), d’Urgup, de Sélime, de Guzelyurt, de Mustafapasa, d’Uçhisar, les vallées de Guzelyurt, d’Ihlara, de Gülludere, de Kizilçukur, Kiliçlar, de Soganli, de Pasabag, de Devrent.

Organisation du voyage

Pour s’y rendre, le plus facile est d’arriver par les aéroports de Aksaray ou Kayseri via Istanbul. Il est préférable de louer une voiture afin de pouvoir accéder aux divers sites sans perte de temps (location 21 €/jour par l’intermédiaire d’autoescape.com lors de mon séjour). A noter que certains sites intéressants ne sont pas desservis par les transports en commun.

Présentation générale de la Cappadoce

Née du déchaînement des éléments naturels : feu des volcans, érosion des vents violents, pluies diluviennes, variations extrêmes des températures, le cœur du plateau anatolien offre un étrange et merveilleux paysage : La Cappadoce.
Cette région occupe un petit territoire délimité par les villes d’Aksaray, à l’ouest- Nigde, au sud- Kayseri, à l’est. Il y a 11 millions d’années, les volcans, par leur activité ont engagé le processus qui accouchera d’un paysage que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde. L’homme si installa très tôt car cette bizarrerie géologique lui offrit refuge et protection.
Ci-dessous quelques animaux que j’ai pu rencontrer lors de mes randonnées : tortue testudo graeca, écureuil de terre, lézard stellion.

animaux capadocce

Jour 1

Le Caravansérail Sultanahani a été construit par les Seldjoukides en 1229 (entrée 3 TL, soit 1,50 € env.). Il est situé sur la route entre Aksaray et Konya. Il est très bien restauré et offre un ensemble architectural impressionnant. Il est composé de 2 parties, une pour l’hiver et l’autre pour l’été. Il a l’apparence d’une véritable forteresse et bénéficie toutefois d’une porte monumentale très ouvragée. Au centre de la cours intérieure se dresse une petite mosquée. La visite est intéressante pour les bâtiments, par contre l’intérieur est dépouillé et vous ne trouverez aucune information sur l’utilité et le fonctionnement de cet édifice. Les caravansérails assuraient hébergement et protection aux caravanes (il y avait un caravansérail tous les 30 à 40 km, soit une journée de marche pour les chameaux et les hommes qui les guidaient).

Caravanserail

Le monastère Yuksek church (entrée libre) est situé sur un éperon rocheux qui domine un beau lac, juste avant d’arriver au village de Guzelyurt. Ce promontoire naturel fut habité dès le néolithique. On accède à proximité du monastère par un petit chemin carrossable. Le site est magnifique, particulièrement à la lumière du soir. Une fois atteint le promontoire naturel vous arrivez à l’église et au monastère (cellules des moines, cuisine, réfectoire). Il fut construit au XIX siècle. De ce promontoire naturel, vous bénéficiez d’une vue à 360 ° sur un panorama exceptionnel. Attention à la citerne creusée dans la roche qui n’est pas protégée.

Yuksek_Church

Le village de Selime est situé à proximité d’un des accès à la vallée d’Ihlara. Le site possède un monastère troglodyte très intéressant qui peut être également visité le jour où vous faites la vallée d’Ihlara. Très belle lumière du soir sur des cônes et des pigeonniers, quelques cheminées de fées également.

Selime

Hébergement : Osmanoglu hotel à Guzelyurt – osmanoglukonak@hotmail.com, 0090(382)4512767  (prix 55€/j, chambre 2 personnes, petit-déjeuners inclus)
Guzelyurt_hotelCette pension familiale est située dans le village de Guzelyurt, dans une ancienne maison grecque restaurée avec goût. Cette pension calme, pleine de charme, offre quelques chambres dans d’anciennes caves voûtées en pierre. Les prestations sont de grandes qualités et offrent tout confort. Le repas du soir, cuisiné par la maîtresse de maison, est délicieux et copieux. WIFI et télévision dans la chambre, le fils du propriétaire parle anglais.

Jour 2

La vallée des monastères de Guzelyurt (droit d’accès 5TL, 2,50€) débute dans le village. Loin des sentiers battus (nous étions seuls lors de notre visite), la vallée offre une synthèse de ce que vous pourrez découvrir en Cappadoce. Cette balade familiale, sans difficulté (compter 2h30 env.), permet de voir des maisons grecques avec leurs façades en pierres sculptées, de l’habitat et des églises troglodytiques, une belle église transformée en mosquée.

Guzelyurt_valley

Elle fut construite au IV siècle, puis restaurée à plusieurs reprises au cours des siècles, Kilise camii Aziz Gregorius, Ologos Nazianzosé. Elle aurait servi de modèle à la basilique Sainte Sophie d’Istanbul. C’est vrai qu’il y a un air de famille, toutes proportions gardées toutefois. Plus loin dans la vallée où vous découvrirez l’agriculture traditionnelle de la région, vous pourrez découvrir sur la falaise gauche les églises rupestres de Komuilii Kilise, Koç Kilise, Kalburlu Kilise (peu de peinture toutefois) ainsi que de beaux cônes.

Guzelyurt_kilise

A votre retour vous pourrez donner un coup d’œil a une cité souterraine (prendre le petit chemin à droite de la cabane du gardien). Cette dernière est dans son jus et il faut être prudent pour en visiter une partie (lampe obligatoire), surtout si vous avez des enfants, car elle n’est mal sécurisée.

La vallée d’Ihlara (droit d’accès 8 TL, 4 € env./personne). La vallée serpente de Selime à Ihlara, soit sur 14 km environ. Elle offre de belles églises rupestres byzantines dans un cadre naturel exceptionnel.

Ihlara

La vallée fut creusée au cours des millénaires par la rivière Menendiz dans le tuf déposé par les anciens volcans (Hasandag et Göllüdag). Les falaises atteignent 100 à 120 m de hauteur, ce qui permet de bénéficier, au fond de la vallée, d’une certaine fraîcheur lors des fortes chaleurs d’été. Si vous avez le temps, soit la journée, vous pouvez faire la randonnée complète en partant de Selime ou d’Ihlara, soit 28 km aller/retour. Le groupe d’églises d’Ihlara étant réputé comme le plus intéressant et ne disposant que d’une demi-journée pour effectuer la visite, j’ai accédé directement à la vallée par le grand parking situé à 4 km du village d’Ihlara (l’accès par le village est possible également). Vous accédez au fond de la vallée située à 120 m par des escaliers aménagés (350 marches environ) . Cette descente offre de belles vues sur la vallée. Arrivée en bas, un panneau d’information  vous présente la vallée et la position des églises rupestres (attention, il est implanté à l’envers par rapport à l’orientation réelle).
De là, vous pourrez accéder par des chemins et des sentiers aux églises. Un pont situé au bas de l’escalier permet de traverser la rivière pour visiter les églises de l’autre rive. Des panonceaux indicateurs vous guideront vers les églises, la photographie des peintures murales est autorisée mais le flash est interdit.

Quelques églises visitées lors de ma randonnée :

Agaç Alti Vadisy (église sous l’arbre). Elle est datée du IX siècle et, d’après les spécialistes, est du style orientaliste (Egypte et Syrie).

Ilhara_SumbulluSümbüllü Kiliseri (églises aux Jacinthes)- Elle est datée du XI ème siècle et ses peintures marquent une évolutions graphiques sous influence byzantine, style que vous retrouverez dans le groupe d’églises de Belisirma si vous le visitez.

Ylanli Kilise (église au Serpent). Elle est datée du Xème siècle et de type orientaliste. Elle tient son nom des peintures où l’on peut voir des serpents mordrent des femmes à l’endroit où elles ont péché (femmes adultères, qui n’allaitent pas, qui ne sont pas obéissantes, qui calomnient). Les féministes apprécieront. Les autres peintures traitent des thèmes de l’enfer et de l’apocalypse.

Pürenli Seki Kilise (église à la Terrasse). Datée du X ème siècle et de type orientaliste. On y accède par un sentier pentu à partir du chemin qui longe la rivière.

Kokar Kilise (église odorante) : Elle est datée du IX siècle. Église à voir absolument, c’est à mes yeux la plus belle de celles que j’ai pu visiter dans cette vallée. Ses fresques sont bien conservées dans les parties supérieures et, sur sa voûte, on peut admirer une grande croix grecque avec en son centre une main levant 3 doigts, symbole de la trinité.

Ihlara_valley

J’ai pu visiter cette vallée durant une après-midi, mais elle mériterait bien d’y consacrer la journée entière.

Hébergement : Pacha hotel à Mustafapasa (69 €/ jour pour 2 personnes, 1 chambre, petit-déjeuners et dîners compris)
www.pachahotel.com pachahotel@hotmail.com tél/Fax:0384 353 53 31
Cette pension est située à Mustafapasa, ancien village abandonné par les grecs en 1924. L’hôtel est situé dans une ancienne maison grecque restaurée. Ismail et sa famille vous feront un bon accueil dans cette pension familiale qui est idéalement positionnée pour visiter les sites de Cappadoce. Ismail parle français, connaît bien la région et pourra vous donner de bons conseils pour la visiter. Bon rapport qualité/prix, tout confort, WIFI dans les chambres, repas traditionnel turc cuisiné par l’épouse d’Ismail sous forme de buffet comprenant (divers mezes, plat et gâteau du jour). Une bonne occasion pour goûter les bons vins de la région.

Jour 3

Randonnée dans la vallée de Gülludere (vallée rose). A partir du parking « Panorama view », entre Urgup et Goreme, prendre à droite une route pavée jusqu’au parking (droit d’accès TL, 1€/pers) .

vallee_rose

Cette randonnée peut se faire également à partir de Cavuzin, du musée de plein air de Goreme ou du camping Kaya. Prendre le sentier Gülludere I (vallée rose) après avoir franchi la partie commune aux 2 sentiers Gülludere I et II. Belle balade sur des sentiers de randonnée balisés par des bornes à travers les concrétions de tuf. Les bornes que vous rencontrerez vous indiquent par une lettre le sentier sur lequel vous êtes, la position chronologique ainsi que les points d’intérêts alentour (ex : M12 qui vous indique que vous êtes sur le sentier de Meskendir au point 12). De temps en temps, vous trouverez une carte d’information avec votre position. Sur le sentier que je vous propose, vous trouverez une buvette pour vous restaurer à  Haçli kilise (repère G111i). Cette église est intéressante, les peintures sont bien conservées. Le chemin rejoint le chemin de terre entre Cavusin et Goreme. Là, tourner à gauche jusqu’à trouver la vallée de Kizilçukur (vallée rouge) signalé par une borne (repère K). Ce chemin revient vers le parking du panorama. Sur ce sentier vous trouverez l’église Uzümlü kilise (K8i). Ne pas se tromper de chemin car il croise celui de Meskendir (repère M) qui est plus long et rejoint la route à plus d’1 km du parking.

Le gros village d’Uçhisar est caractérisé par son château naturel, une véritable fourmilière. L’habitat troglodytique s’étage sur 20 niveaux. Le château (appelé kale) et les nombreux pigeonniers sur le bas du village offriront à vos yeux un paysage surnaturel.

Uchisar

Vous pouvez accéder en haut du château par des escaliers d’où vous bénéficierez d’une vue exceptionnelle sur les vallées environnantes.capadocce Pour les amateurs de photographies, il est préférable de s’y rendre à la lumière du soir ou du matin. A partir du village (panneau d’indication à côté de l’hôtel Kaya), vous pouvez accéder à la vallée Guvercinlink (vallée des pigeons). Vous comprendrez très vite pourquoi cette vallée est appelée vallée des pigeons. Par endroit, le modelage du tuf très blanc avec ses formes meringuées offre un spectacle étonnant. La randonnée est facile, compter environ 2 h.

Jour 4

Keslik Monastiri (monastère des archanges) est situé au sud de Mustafapasa juste avant le village de Cemil (entrée 5 TL, 2,5 € env.). A faire que si vous avez le temps. Il daterait du VI ème siècle et se trouve sur la route de la vallée de Soganli si vous venez de Mustafapasa ou d’Urgup. L’église est vaste mais les peintures sont très dégradées et enfumées.

keslik

Le monastère possède un grand réfectoire intéressant. Il s’inscrit dans un beau site naturel. Voir la meule en pierre qui assurait, par simple rotation, la fermeture d’une pièce sécurisée à proximité de l’église. Système de protection contre les envahisseurs que vous retrouverez dans toutes les villes souterraines de Cappadoce.

La vallée de Soganli ( vallée des oignons « de tulipes ») est une vallée secrète qui mérite le détour pour la beauté de ses paysages et la qualité des églises rupestres aux fresques particulièrement fines. Elles sont datées de la période comprise entre le IX et XIII ème siècle. La particularité, c’est que les dates ont été inscrites sur les parois des églises lors de l’élaboration des fresques.
Avant le village à droite Tokali kilise (église à la boucle) que vous atteignez par des marches taillées dans le tuf.

Tokali

Attention, accès pentu qui peut être dangereux par temps de pluie. A proximité, Gok kilise. Juste avant d’arrivée dans le village, arrêt à la barrière de péage où le gardien vous remet un schéma de la vallée. Garer votre véhicule après la barrière. A noter que vous trouverez au village pour vous restaurer si nécessaire. Vous continuez à pied par un chemin revêtu dans cette vallée haute qui est magnifique. Nombreux cônes avec pigeonniers taillés dans la roche par les moines à l’époque où les monastères étaient occupés. Vous noterez la peinture blanche autour des trous d’accès aux pigeonniers pour les attirer. Les moines mangeaient les pigeons et utilisaient le guano comme engrais pour les champs. Sur ce côté de la vallée vous trouverez 2 églises peintes très intéressantes, Karabas kilise (église à tête noire) et Ylanli kilise (église au serpent), cette dernière faisait partie d’un monastère dont on peut reconnaître les pièces d’habitation. Juste après la dernière église, pique nique possible à l’ombre des arbres, ce qui permet de se désaltérer et de se restaurer.

Soganli

Goûtez les bonnes crêpes faites devant vous à la demande. C’est le lieu idéal pour acheter les fameuses poupées réalisées par les femmes de Soganli et ceci à des prix modiques.

IMG_5829_DxOAprès déjeuner, traversez le torrent par un petit pont et revenez vers le village par l’autre rive. Après quelques centaines de mètre vous rencontrerez Kubbali kilise (église au dôme ou à la coupole). Édifice à plusieurs étages, bien caractérisé par son dôme extérieur taillé dans la roche, ce qui est très rare en Cappadoce. Juste à côté, Sakli kilise (église cachée) que l’on découvre au dernier moment, d’où son nom. Vous continuez sur cette rive et arrivez à la partie du village troglodytique abandonnée. De nombreux lézards stellion bronzent sur la pierre. Arrivé au chemin revêtu en contre-bas, prendre le chemin à droite vers la vallée basse qui, tout au bout, vous amène à la belle église Tahatali kilise (église Sainte Barbe) située dans un site merveilleux. Au retour vers le village, à droite du chemin, Geyikli kilise (l’église au cerf). Le monastère situé à proximité avec son réfectoire bien conservé est plus intéressant que l’église.

Jour 5

Goreme (musée de plein air)-Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Entrée payante (15 TL TL, 7,50 €)

Goreme

C’est le site le plus visité de la Cappadoce, donc dite vous bien que vous ne serez pas seul. Il faut reconnaître qu’il concentre un nombre important d’églises et de couvents aux fresques rénovées et ceci dans un périmètre réduit. Donc à visiter, mais si possible le soir, vers 17h, lorsque les bus ont regagné les hôtels. Les photos dans les églises sont interdites. Le cheminement est bien balisé et des panneaux donnent des informations sur le lieu que vous allez visiter. A noter que le billet d’accès au musée vous donne le droit d’entrée à la belle église Tokali kilise (église à la boucle) située à l’extérieur du musée, à quelques dizaines de mètre en direction de Goreme.Goreme eglise A l’intérieur de l’enceinte du musée de plein air, vous pourrez visiter des églises et monastères dans un site remarquable : Basil kilisesi (église sainte Basile), Elmali Kilise (église à la pomme), Barbara Kilisesi (église sainte Barbe), Ylanli Kilise (église au serpent), çarikli Kilise (église à la sandale). Petit bémol, il faut encore payer un droit d’entrée supplémentaire pour visiter la Karanlik kilise (église sombre) qui bénéficie de peintures finement restaurées.

Mustafapasa est un gros village situé à 5 km d’Urgup. Il se situe en dehors des sentiers touristiques et mérite une visite. Il fut abandonné par les grecs lors de l’échange de population avec les turcs en 1924. Vous pourrez y admirer de riches maisons grecques avec leurs façades ornées de sculptures. Vous pouvez effectuer une petite randonnée autour du village en continuant le chemin après Old Greek hôtel. Vous découvrirez l’agriculture locale, des habitats troglodytiques, cônes pigeonniers et de belles vues sur le village.
A proximité de la place du village vous pourrez visiter l’église St Constantin et Hélène, abandonnée à regrets par les grecs et les vestiges d’une medersa du XIV ème siècle (occupée par des marchands de tapis). Un beau magasin de souvenir de Cappadoce tenu par Ismail, le propriétaire du Pacha Hotel.
A l’extérieur du village, vous pouvez faire une belle randonnée vers le site troglodytique de Golgoli. Ce site, en dehors des sentiers battus, peut être le but d’une journée nature avec pour objectif  la visite d’un site troglodytique interessant d’où vous bénéficierez d’un panorama exceptionnel.

IMG_6224_DxOLe vallon de Kiliçlar (vallée des épées) se trouve à proximité du musée de plein air, à droite en direction de Goreme. Vous pourrez stationner facilement sur le grand parking en terre. L’accès à ce vallon étant un peu plus difficile à repérer, vous y trouverez moins de randonneurs. Ce parcours   permet de faire une belle promenade dans des lieux féeriques (églises, cônes, cheminées de fée). Il existe même dans ce vallon une belle église, Aynali kilise (église au miroir). Elle est datée du X ème siècle et possède 4 colonnes. Sa coupole présente des peintures de belle facture. Se renseigner avant pour la trouver ou comptez sur la chance, le vallon n’est pas très long. A faire également à la lumière du soir ou du matin si vous voulez faire de belles photos.

PasabagPasabag, si vous voulez voir et photographier de belles cheminées de fées, c’est là qu’il faut vous rendre. Ce site, entre Goreme et Zelve, bénéficie d’une concentration particulièrement importante et une diversité assez large de cheminées de fée de grandes hauteurs. Des cheminées à 1, 2, 3 voire 4 têtes s’offrent à vos yeux sur un périmètre assez réduit. Si vous allez sur une hauteur située à droite du site (grande roche blanche de forme arrondie) vous bénéficierez d’une vue exceptionnelle sur l’ensemble du site. La meilleure lumière est bien entendu le soir et de plus, à cette heure tardive, les voyageurs en groupe ont déjà rejoint leur hôtel.

Pasabag

Vallée de Devrent, vous pouvez visiter le site à la suite de Pasabag. Il se situe entre Zelve et Urgup. La route entre ces 2 sites est féerique. Vous traverserez des champs entiers de cônes et de cheminées de fée de toutes formes. Vous pourrez vous arrêter au fameux rocher en forme de chameau que vous trouvez sur les cartes postales de Cappadoce. Une barrière en bois a été placée tout autour, ce qui gâche un peu la vue. A partir de ce point vous pouvez effectuer une belle randonnée dans la vallée, célèbre pour son paysage lunaire et ses concrétions qui ressemblent à des animaux.

Jour 6

UrgupLe marché d’Urgup a lieu tous les samedis matin, route de Mustafapasa. Ce grand marché et celui d’Avanos font partis des marchés traditionnels de Cappadoce. Très peu de touristes le visitent. Une visite matinale vous permettra de découvrir les fruits, légumes et produits de la région. Vous y trouverez également une large palette de plantes aromatiques, d’épices inconnues et divers objets utiles à la vie courante. Point le plus important, vous pourrez observer la population de Cappadoce dans leur vie quotidienne. Ce n’est pas du folklore …

La ville de Goreme, même si elle reçoit des milliers de touristes tous les jours, mérite le détour. La ville est enchâssée dans des cônes de tuf créant une ambiance surréaliste. Du point de vue (suivre la signalisation pour l’atteindre), vous pourrez apprécier comment l’homme, de tout temps, a utilisé la particularité géologique du site naturel. Promenez vous sur la partie haute de la ville pour découvrir les détails de cet habitat troglodytique.

Goreme

Regardez aussi

bons plans à Istanbul

Bons plans à Istanbul : Hôtels, restaurants…

Cet article présente les astuces que j’ai appelé « bons plans » ainsi que mon avis sur …

10 commentaires

  1. Grand (énorme) merci!
    Je devais partir demain pour 10jours enTurquie dont 7 en Capadocce à faire du cheval mais m’étant cassée la main lundi, platrée hier. J’ai dû annuler le trek à cheval et je me retrouvais sans rien à me demander ce que j’allais bien faire de ma semaine en Capadocce…Merci, merci et encore merci. Programme détaillé et bien fait!
    J’imprime ce mini-itinéraire et en route pour la Capadocce dès demain!

    • Merci beaucoup Myriam pour ton commentaire, cela m’encourage à écrire de nouveaux articles :). Je suis content que mon article te soit à ce point utile pour programmer ton séjour, bon rétablissement et n’hésite pas à revenir donner tes impressions sur la Capadocce après ton séjour 😉

  2. Merci beaucoup pour l’info et des détails sur votre séjours

  3. Vandermeers Jocelyne

    Bonjour,

    Votre itinéraire est très intéressant, suffisamment informatif pour avoir une bonne idée des lieux à visiter. Très bien aussi de signaler les sentiers moins touristiques. j’ai une question à vous poser concernant le logement : Est-ce un circuit itinérant exigeant un changement d’hôtel tous les jours ? ou est-il possible de loger quelques jours à un même endroit et sillonner autour en diverses boucles ? Si oui, à quel(s) endroit(s)
    merci pour votre réponse.

    • Bonjour Jocelyne,

      2 points d’hébergements suffisent si vous êtes motorisés.
      Les visites des jours 1 et 2 peuvent être faîtes à partir d’Ilhara ou de Guyzelyurt. Personnellement j’étais à l’hotel Osmanoglu de Guyzelurt qui offre des prestations de très bonnes qualités.
      Pour les visites de tous les autres jours, vous pouvez les réaliser d’une même base située à proximité de Goreme (à éviter si vous cherchez le calme). Personnellement, j’étais dans le petit village de Mustafapasa au Pacha Hotel. Très beau village calme aux belles maisons grecques située à seulement quelques km au sud est de Goreme.
      Vous avez le détails des 2 hébergements dans l’article.

      • Bonjour,
        Merci Fabien pour ces infos très complètes sur la Cappadoce Nous y avons séjourné 10 jours en aout après une semaine de bateau au départ de Bodrum puis qq jours sur la cote sud (patara, cirali que je vous recommande.
        Il n y a pas grand chose à rajouter car tout y est! Je conseillerai à Mustafapasa old greek house, les patrons sont adorables, la maison très belle, c’est la meilleure table de la région à un prix très raisonnable. De là très belle ballade à faire à qq kms à golgoli, belle cité troglodyte où il est possible de gravir la colline au dessus du lac avec une très belle vue sur la région. C’est sur la route de songali donc il est possible de faire les deux visites dans la journée. A goreme il ne faut pas hésiter pas à faire le vol en montgolfière, c’est superbe!
        En complément les routes sont excellentes en Turquie, peu de circulation mais attention aux radars!

  4. Bonjour Fabien,
    J’étais sur le point de réserver un logement à Avanos et de rayonner une semaine mais ton voyage me donne envie de suivre tes traces!
    Pas trop dur la conduite en Turquie? Ou avez-vous réservé votre véhicule?
    Nous arrivererons à Kaiseri à 21h00, est-il raisonnable de rejoindre Guzelyurt directement?
    Merci!

    • Bonjour Cécile,
      La conduite en Cappadoce est plutôt tranquille de jour. En Turquie, seule la conduite dans les grandes villes est un peu plus compliquée. Personnellement, je venais d’Antalya au sud où j’avais loué par internet une voiture par l’intermédiaire de la société « Autoescape ». La voiture Toyota Yaris était neuve. Tu peux louer un véhicule à cette société pour un départ de l’aéroport de Kayseri pour un peu plus de 20€/jour pour un petit véhicule. Par contre, je te déconseille de te rendre à Guyezlurt de nuit. Autant la conduite de jour ne pose pas de problème particulier, la conduite de nuit sur ces petites routes, avec la présence de véhicules non éclairés et d’animaux sur la chaussée, est à déconseiller. De plus la signalisation est souvent défaillante. Pour la location du logement, Avanos est bien situé mais tu as aussi Mustafapasa au sud de Goreme qui est bien placée pour rayonner dans la zone. Ce village est tranquille, tu as des informations précises dans l’article.
      Au plaisir de lire comment s’est passé ton séjour et si tu as des adresses à partager à ton retour :)

  5. Bonjour,
    Est-ce que vous recommanderiez (ou non) de voyager en camping car pour une semaine en Turquie? Nous voudrions faire une semaine de repos à la plage et une semaine de visite (pour laquelle nous envisageons le camping car).
    Merci d’avance pour votre aide.
    Céline

    • Bonjour Céline,
      D’après mon expérience en voiture, les routes principales sont en bon état et adaptées pour le camping car. J’en ai croisé surtout en Cappadoce mais moins sur la côte Lycienne.
      A mon avis, pour une semaine de visite je vous conseille plutôt de louer une voiture, ça vous permettra de rentrer/stationner plus facilement dans les petits villages et de vous promener sur les petites routes.
      L’intérêt de choisir la voiture c’est aussi de rencontrer plus la population en choisissant des petits hébergements, quasiment chez le particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *