Accueil / Carnets de Voyage / GRECE | Visite d’Athènes, Egine et le Péloponnèse

GRECE | Visite d’Athènes, Egine et le Péloponnèse

Mon voyage de 10 jours en Grèce courant septembre s’est articulé ainsi : 2 jours complets à Athènes, 1 jour pour la visite de l’île d’Egine, 1/2 journée pour la visite du Cap Sounion avec le réputé temple de Poséidon. Le reste du séjour, j’ai effectué un circuit dans le Péloponnèse dont les étapes ont été les sites remarquables de Corinthe, Nauplie, EpidaureMycènesMistra, Olympie et Delphes.

 

Athènes

A Athènes, j’ai séjourné à l’ Achillion hotel >site internet< situé à 4 minutes de la station de métro Omonia. Il est bien situé pour accéder à pied aux lieux stratégiques d’Athènes et d’un rapport qualité/prix vraiment intéressant. Si vous voyagez en groupe, cet hôtel propose quelques chambres avec 4 lits ce qui rend l’hébergement dans cette ville très économique. Les alentours de l’hôtel ne sont pas d’un grand intérêt et vous pouvez y croiser pas mal de junkies. D’après ce que j’ai pu lire sur les guides et voir sur place, ce n’est pas typique à ce quartier. Il faut relativiser et ne pas nécessairement considérer ceci comme un élément rédhibitoire :). A quelques rues de là se trouve tout de même le marché central d’Athènes, lieu vivant incontournable que je décris dans le paragraphe suivant. Ses rues adjacentes sont également riches d’échoppes et de tavernes très prisées des locaux. Le quartier le plus vivant et le plus touristique (donc pas le plus authentique) est celui de Plaka, au pied de l’Acropole. Si vous avez le budget, vous pouvez choisir un hôtel dans ce quartier même si les prix sont bien sûr les plus élevés.

Comme je dis plus haut, dans ce quartier d’Omonia, ne ratez pas le marché central de viandes et de poissons qui est très animé. Ce lieu est ouvert du lundi au samedi de 7h à 15h. Dans le bâtiment historique, la viande rouge s’étend sur des couloirs entiers derrière des vitrines plus ou moins réfrigérées. Vous y apercevrez les animaux entiers avec la tête, les organes etc… végétariens s’abstenir :) d’autant plus que l’odeur omniprésente est très forte.

Marché central d'Athènes

Dans l’autre aile du bâtiment vous découvrez le marché aux poissons. Ce lieu est très intéressant car très typique. Vous êtes loin des rues (qui ont leurs charmes) mais aseptisées du quartier de Plaka par exemple.

Plaka, le quartier de la vieille ville se situe au pied de l’Acropole. Celui-ci, plus touristique et très largement piétonnier, donne l’impression de marcher dans un petit village à l’intérieur de cette mégalopole. Ce quartier est propice aux balades nocturnes au fil des ruelles sinueuses et offre une très belle vue sur l’Acropole.

Place Monastiraki

Vous déambulerez dans ce magnifique petit dédale de rues colorées et trouverez de nombreux petits restaurants, bars, magasins de souvenirs mais également de belles maisons néo-classiques. Je vous conseille fortement le restaurant « Acropolis View » pour dîner. Il offre une vue exceptionnelle sur l’acropole à partir du toit terrasse. Les plats commandés étaient très bons et copieux pour un prix raisonnable compte tenu du panorama offert. En été, peut être qu’il est préférable de réserver à l’avance pour s’assurer d’une table sur le toit terrasse.

restaurant acropolis view

Je vous conseille également de vous arrêter à la Taverne Brettos qui est un bar mais avant tout une distillerie. En marchant près de la devanture, le regard est vite attiré par ce local très haut de plafond. Il présente sur toute la surface des murs des bouteilles aux multiples couleurs.

Taverne brettos

Si vous rentrez et que vous ne vous contentez pas (comme la plupart des passants) de faire juste une photo à partir de l’extérieur, vous aurez l’occasion de goûter aux alcools locaux. Le barman vous fera déguster un shot de l’alcool de votre choix en vue d’acheter par exemple des petites bouteilles souvenirs d’ouzo ou autre alcool local.

Si vous recherchez un lieu « calme » dans ce quartier, il vous faudra monter sur les hauteurs dans le secteur d’Anafiotika. C’est le lieu est le plus authentique de ce quartier où vous trouverez de petites maisons aux abords fleuris. Pour l’anecdote, ce quartier a été peuplé au début du 20ème siècle en grande partie par des habitants venant de l’île d’Anafi (cyclades sud). Cette origine explique la particularité de ces maisons,  à l’image de celles présentent sur cette île.

église kapnikareasDans la continuité de Plaka vous arrivez au quartier de Monastiraki également très vivant avec ses étroites rues piétonnes et son artère principale commerçante d’Ermou. Vous y trouverez notamment la petite église byzantine Kapnikaréas qui surprend par sa position encaissée au milieu de ces rues piétonnes. Ne manquez pas à quelques pas de là, la place centrale d’Athènes (place Syntagma) où la relève de la garde en costume traditionnel a lieu toutes les heures. Si vous vous y trouvez le dimanche, sachez qu’à 11h le peloton descend Vasilissis Sofias jusqu’à la tombe du soldat inconnu située dans l’avant-cour du Parlement.

place syntagma

Si vous avez peu de temps et que vous voulez bénéficier d’un aperçu rapide du coeur historique, vous pouvez opter de découvrir le centre en partant de cette place (qui est le siège du pouvoir) puis enchaîner à quelques pas de là sur les rues piétonnes de Plaka et de Monastiraki. Les points de vues sur ce trajet vous inviteront naturellement à faire quelques détours sur des sites historiques ou tout simplement pour du shopping!

acropole athenesBien sûr, vous visiterez l’incontournable Acropole (ville haute) qui figure au patrimoine mondial de l’Unesco. Sur cette colline, se dressent les plus fascinants et emblématiques monuments de la Grèce Antique. Pour visiter l’ensemble du site archéologique (Acropole, les propylées, le Temple d’Athéna-Niké, Le Parthénon et l’Erechthéion) ainsi que le musée qui mérite vraiment la visite, il vous faudra compter une grosse demi-journée, voire une journée. Vous pouvez acheter au pied de la colline un billet pour visiter ces deux lieux. Chose étonnante, si vous prenez vos billets à l’entrée située au pied de la colline, la carte bancaire n’est pas acceptée alors que c’est le site principal de Grèce et une des merveilles du monde… par contre à l’intérieur du musée la carte est acceptée mais il n’y a qu’un terminal pour plusieurs guichets.

acropole erechtheion

Le musée abrite des objets provenant des monuments et des fouilles de L’Acropole. Il est architecturalement très réussi, je trouve qu’il met bien en valeur les œuvres retrouvées. Le restaurant du musée dispose d’une terrasse avec vue sur la colline,  intéressant pour y faire une pause ou déjeuner. Pour un restaurant de musée, je l’ai trouvé très bien et loin de ce qu’on peut trouver dans de tels musées. Nous sommes loin de la « cantine » et c’est tant mieux, les plats sont proposés à des prix abordables.

Dans le prix du billet pour visiter l’Acropole vous avez aussi la possibilité de visiter le Temple de Zeus olympien. Ici aussi, vous ne trouverez pas beaucoup d’ombre mais il mérite vraiment le coup d’oeil. Il s’agit là du plus grand temple de Grèce avec comme arrière plan l’Acropole.

Temple de zeus

Le Cap Sounion

Au sud de la côte de l’Attique se trouve le Cap Sounion. Vous y trouverez au sommet du site le temple de Poséidon de style dorique.

Temple de Poséidon

Celui-ci, situé en aplomb de la mer, est tout simplement magnifique. S’y rendre de préférence en fin d’après-midi pour assister au coucher de soleil ce qui rend ce lieu antique encore plus photogénique.

Cap sounion coucher de soleil

Pour effectuer la liaison athènes > Cap Sounion, j’ai opté pour la location de voiture. Cette option m’a permis d’enchainer en reprenant la route vers Athènes pour atteindre le Péloponnèse. Vous pouvez y consacrer comme moi une 1/2 journée ce qui vous laissera le temps de faire de multiples pauses le long du littoral (de vous baigner?) avant d’arriver en fin d’après-midi au Cap puis revenir sur Athènes une fois la nuit tombée. Vous pouvez également trouver des bus à partir d’Athènes pour y accéder mais vous serez moins libre.

L’île d’Egine

egine-ferryCette île du golfe Saronique n’est certainement pas la plus belle de l’archipel, mais c’est la plus facile d’accès à partir d’Athènes et plus précisément du port Le Pirée. Elle donne un avant goût des îles grecques et offre l’avantage d’être visitable en 1 journée. Pour vous y rendre, à partir d’Athènes, vous pouvez atteindre en 30 minutes de métro le port du Pirée. J’ai été étonné du manque de signalisation en sortant du métro pour accéder aux ferries. Très peu (voire pas) d’informations, il faut donc se rapprocher du bord de l’eau et longer les docks jusqu’à trouver les compagnies. La mienne était ANES, j’avais préalablement réservé mon billet sur internet, avant mon arrivée en Grèce. Si vous voyagez en été je pense qu’il est préférable de réserver vos billets plusieurs semaines à l’avance mais courant septembre, le ferry était loin d’être bondé. Il est alors possible de les acheter au dernier moment ou à partir d’Athènes. Le ferry relie Le Pirée à Egine en un peu plus d’1h ce qui permet largement de visiter l’île en 1 journée en partant tôt le matin et en revenant sur le dernier ferry du soir. Sachez qu’il est possible d’embarquer votre voiture, si vous le désirez, ce qui n’est pas toujours le cas sur les îles Grecques. J’ai plutôt opté pour la location d’une voiture sur place pour 30€ la journée. C’était une petite Fiat très poussiéreuse avec des essuies glaces morts… mais elle a tout de même fait l’affaire! D’autres moyens de locomotion sont également adaptés pour visiter l’île : scooters, bus etc… Sachez que pour relier l’île vous pouvez également opter pour les hydrofoils. Ces bateaux supersoniques :)  font le même trajet en 35 minutes.

Temple d'AphaiaCette île est réputée pour ses délicieuses pistaches. Vous les trouverez sous différents conditionnements sur le front de mer. Elle est aussi réputée pour abriter le temple d’Aphaia. Ce temple dorique situé au nord-est de l’île est le mieux conservé de Grèce. Il rappelle le temple de Poséidon au Cap Sounion. Il est du même style, surplombe la mer mais dans un cadre plus verdoyant. Près du temple, en redescendant la colline, vous trouverez la station balnéaire Aghia Marina avec sa plage de plus de 500 mètres de long. Les autres particularités de  l’île se trouvent sur le site de Paleochora qui est une ville byzantine abandonnée où une trentaine d’églises byzantines ont survécu.

monastère nikolaosA quelques pas, se trouve le Monastère Agios Nikolaos et à proximité immédiate celui d’Agios Nektario (St Nectaire). Ce dernier lieu, récent mais atypique mérite se s’y arrêter. Il a été construit sur le modèle de St Sophie de Constantinople (Istanbul actuellement) et, de part sa taille, vous comprenez qu’il peut accueillir des foules de pèlerins. A l’intérieur, vous trouverez de nombreuses  icônes dorées, des peintures murales et quelques objets précieux dédiés au culte.

Monastère Egine

Corinthe

Ma première visite en direction du Péloponnèse a été Corinthe et ses environs. Corinthe se situe à 1h de voiture d’Athènes. J’ai commencé par l’Acrocorinthe, forteresse offrant une très belle vue sur le Péloponnèse. La visite, assez physique, n’est pas adaptée à tous les âges (sans parler du manque d’ombre). Il faut compter 1h30 pour gravir la colline jusqu’au sommet et revenir au parking. A mon avis, cette visite est facultative si vous avez peu de temps, il est préférable alors de privilégier le site antique qui demande à peu près le même temps de visite. Je vous conseille alors pour la pause déjeuner dans la vieille ville le restaurant « Gemeloss tavern » dont la terrasse offre une très belle vue dominant le site archéologique (photo ci-dessous).

Site archéologique de Corinthe

La nourriture est ici aussi d’un très bon rapport qualité/prix et le personnel très accueillant.

Je n’ai pas dormi à Corinthe mais j’ai préféré continuer la route vers Nauplie et j’ai séjourné à l’hôtel Aspassia pour deux nuits. Cet hôtel a été d’un très bon rapport qualité/prix, même si il est situé en bord de route, l’isolation est parfaite. J’étais à quelques minutes du centre de Nauplie où il est possible de se garer gratuitement en bord de mer près du port. Cette ville est vraiment très agréable et constitue un pied-à-terre idéal pour sillonner la région. Je vous conseille les deux restaurants que j’ai pu tester. Le premier, le Old Mansion Taberna (rue 7 Siokou), se situe dans les petites ruelles du centre. Le patron/serveur parle français et les plats sont bons et à des prix très modestes. Le second, le Savouras, offre une grande terrasse orientée vers la mer. Ce restaurant à poissons est plus onéreux que le Old Mansion mais propose des poissons frais à des prix corrects. Si vous choisissez les poissons du jour, le serveur vous proposera d’aller les voir dans des tiroirs réfrigérés. J’ai trouvé ça très professionnel et rassurant sur la qualité des poissons et crustacés servis. D’ailleurs, durant mon séjour, j’ai été étonné que la plupart des restaurateurs indiquent sur leur menu ce qui est congelé ou pas (mention « frozen ») ce qui n’est pas encore le cas en France…

Epidaure

Situé à juste 30 minutes de Nauplie, Epidaure est un des plus beau lieu de Grèce. Le site archéologique se situe dans un oasis de verdure au cœur des montagnes. Son magnifique théâtre, en parfait état et d’une capacité de 12000 personnes, est l’attraction principale du lieu.

Theatre d'Epidaure

Grece-epidaure

La visite du reste du site, moins impressionnant car moins bien conservé, reste tout de même digne d’intérêt avec notamment le complexe sportif et le sanctuaire. Le petit musée archéologique n’est pas inoubliable mais est rapidement visité (si il est pas engorgé par les touristes). Pour la visite entière du site sans les foules de l’été, il faut compter dans les 2h de visite.

Mycènes

Situé également à 30 minutes de Nauplie, le site de Mycènes  présente les ruines imposantes d’une des deux plus grandes cités de la civilisation mycénienne (avec Tyrinthe), qui domina la Méditerranée orientale à la fin de l’âge de bronze du XVè au XIIè siècle avant J-C. Plusieurs tombes à Tholos (rondes) ont été découvertes autour de cette cité, mais la plus impressionnante est celle dite « Trésor d’Atrée » (environ 1250 av J-C) avec son entrée monumentale et une coupole en ogive d’une hauteur de 14 mètres!

Tombe trésor d'Atrée

Mistra

J’ai visité ensuite le site de Mistra au sud du Péloponnèse. Si vous décidez comme moi d’y aller par le bord de mer à partir de Nauplie avant de rentrer dans les terres, il vous faudra compter dans les 3hres de route avec comme dernière partie des routes très sinueuses dans les montagnes. En y allant plus directement par l’intérieur des terres vous y serez en un peu plus de 2 heures. J’ai séjourné quasiment au pied du site à l’hôtel Byzantion >site internet< . Cet hôtel est très confortable avec piscine privée. Le dîner au restaurant situé sur la petite place était par contre très banal, vous pouvez en tester un autre :) comme par exemple le restaurant Marmara sur la route menant au site. Ce dernier est plus intéressant avec une terrasse au 1er étage. La cuisine y est simple mais bonne.

Pour visiter ce site il faut prévoir de bonnes chaussures (et de l’eau!) car il est assez étendu et avec du dénivelé. Il faut compter environ 3hres pour faire la partie haute puis descendre en voiture pour faire la partie basse. Située à flanc de montagne, cette ancienne ville présente de belles églises byzantines plus ou moins bien conservées. Du sommet la vue est magnifique.

Mistra

Monastère de Mistra

Bien que le site soit digne d’intérêt, si vous faites un circuit semblable au mien en privilégiant les grands sites antiques du Péloponnèse, il est sans doute préférable d’aller directement vers le site antique d’Olympie à partir de Nauplie. Cela vous évitera de faire comme moi le détour par Mistra + visite et dormir à Olympie dès le lendemain soir. Cela fait près de 6h de route en plus au total. Par contre, si vous avez le temps de consacrer 2 jours au sud du Péloponnèse c’est alors plus confortable et cette étape est tout à fait adaptée. Mistra présente principalement dans un site naturel idyllique des édifices byzantins. Si comme moi vous avez déjà visité les hauts lieux byzantins en Turquie, notamment en Cappadoce où les nombreuses églises byzantines présentent des peintures très bien conservés (voir mon article sur le sujet) vous pouvez éviter alors cette étape.

Olympie

J’ai passé la nuit à l’hôtel Inamaos. Cet hôtel situé en ville n’est pas le plus classe mais il est honnête et à 45€ la nuit pour une chambre de 4 personnes, c’était imbattable :). La visite d’Olympie fait partie des plus belles que j’ai pu faire en Grèce. Nous y retrouvons les vestiges de toutes les installations sportives destinées à la célébration des jeux olympiques (à partir de 776 av J-C). Le musée est lui aussi très intéressant.

Olympie

Le stade construit au Vème siècle av J-C est vraiment impressionnant par son envergure. C’est le lieu des premières Olympiades où se tenaient les courses à pied et pouvait accueillir plus de 20 000 spectateurs. Nous pouvons distinguer le seuil de départ et la ligne d’arrivée. Cet intervalle est de précisément 192,27 mètres, ce qui, d’après la légende, correspondrait à 600 longueurs de pied d’Héraklès.

Stade d'Olympie

Musée d'Olympie

Delphes

vue hotel delphesLa dernière partie du trajet, en bord de côte menant à Delphes est vraiment magnifique. J’ai logé à l’hôtel Aiolo sur l’artère principale qui traverse Delphes. Hotel intéressant par son prix mais surtout par ses chambres avec vues sur la vallée et la mer. Il est situé à 300 mètres du site archéologique. Le petit déjeuner est servi sur une terrasse idéalement située, offrant également un très beau panorama sur la vallée. Encore plus remarquable que l’hôtel, je vous conseille le restaurant Epikovros dans la rue principale. Vous ne pourrez pas le rater à pied. Ce restaurant à une terrasse avec une superbe vue et la nourriture y est super et le service très professionnel. Sans doute le meilleur restaurant  testé lors de mon séjour.

Le site archéologique niché sur une colline abrupte est ici aussi exceptionnel. Il se divise en deux zones archéologiques principales : le sanctuaire d’Athéna à l’est et le sanctuaire d’Apollon à l’ouest.

Delphes

La partie Est nécessite de prendre la voiture et se situe en contre-bas. Sur la photo ci-dessous vous pouvez voir la Tholos du sanctuaire d’Athéna Pronaia (380av J-C), son utilité reste encore indéterminée. Delphes est vraiment un site inévitable dans votre road-trip dans le Péloponnèse.

Site de Delphes

Regardez aussi

Istanbul-mosquee-bleue

Que voir ou visiter à Istanbul

Les 8 jours passés à Istanbul m’ont permis de découvrir les sites historiques incontournables et …

10 commentaires

  1. MME HOUREZ DOMINIQUE

    Bonjour,
    Nous sommes 4 amis et allons en Grèce en 09/17 et votre circuit paraît correspondre à notre attente. Pouvez-vous me dire ou louer une voiture à un prix correct? Et y a t il des B AND B, Doit on réserver à l’avance? A combien revient ce séjour environ?
    Merci de votre partage qui nous aide beaucoup dans notre recherche.
    Cordialement

    • Bonjour Dominique,

      Nous avons loué notre voiture 25 Avenue Syggrou à Athènes et ça s’est bien passé, je n’ai pas de comparatif par rapport à d’autres loueurs mais j’avais réservé en ligne sur Autoescape et c’était un loueur Europcar.
      Je n’ai pas fait de B&B par contre pour les lieux où vous resterez le plus de jours je vous conseille de réserver pour être sûr de vous retrouver dans le même hébergement, surtout pour 4 personnes. Nous étions 4 aussi lors du voyage.
      Notre séjour nous à coûté dans les 700€/pers sans compter le billet d’avion si ça peut vous donner une idée.
      Bonne préparation et bon séjour!

  2. Bonjour !!

    Merci de partager avec nous votre expérience de voyages dans le Péloponnèse. Avec deux amis, nous partons fin aout/début septembre et souhaiterions faire quasiment le même circuit que vous (en essayant de rester 1 ou 2 jours sur une petite plage). Mais il y a un hic, nous appréhendons beaucoup la conduite en Grèce… J’ai mon permis mais je ne conduis pas souvent (10 fois dans l’année, à tout casser. Et notamment, je n’ai jms conduit en montagne!!) et à la lecture de plusieurs témoignages sur les sites internet, je ne suis pas en confiance… Mes appréhensions sont-elles justifiées ? Ou est-ce surmontable si je reste vigilente au volant ?

    Nous avons envisagé un séjour en prenant divers bus pour aller de ville en ville, mais les informations sur les horaires et trajets des bus sont parfois difficiles à comprendre (les sites grecques ne sont hélas pas tous traduits ni très clairs).

    Sinon, savez-vous s’il est envisageable de trouver sur place un genre de guide véhiculé qui nous accompagnerait sur 15 jours au départ d’Athènes ? Ou cela risque-t-il de nous coûter un bras (chacun!) ?

    Merci par avance pour les informations que vous pourrez me donner :)

    Mélanie

    • Bonjour Mélanie,
      A mon avis il ne faut pas trop appréhender la conduite en Grèce, il faut rester vigilant mais c’est loin d’être le chaos ;). Durant tout mon séjour je n’ai pas le souvenir d’un problème particulier. Ce qui pourrait être le plus stressant quand on a pas trop l’habitude de conduire c’est rentrer par exemple dans Athènes où il y a beaucoup de circulation par moment et nous sommes au volant d’une voiture de location qu’on a pas toujours dans l’œil.
      J’avais pu me garer dans la rue près de mon hôtel mais si vous redoutez la conduite en ville vous pouvez réserver une place de parking à votre hôtel comme ça vous vous garez direct, ou encore mieux, vous réservez votre voiture après avoir visité Athènes comme ça vous êtes tranquille pour le stationnement.
      Je ne sais pas si c’est pratique de faire un tel itinéraire en bus même si j’ai entendu que le réseau est très étendu et que beaucoup de Grecs l’utilisent car les trajets ne sont pas onéreux. Je pense que la voiture est vraiment l’idéal pour garder une grande autonomie et changer même au dernier moment de destination ou rester un peu plus à un endroit qui nous plaît.
      Le guide véhiculé je pense que ce n’est pas trop le bon plan, même sans parler du prix. Faire un circuit touristique organisé en groupe c’est une chose mais avoir un guide pendant 15 jours c’est souvent source de problème d’après les retours que j’ai eu d’amis qui avaient opté dans d’autres pays pour ce genre de solution. Autant pour le Sri Lanka ça peut être solution envisageable, mais pour la Grèce vous pouvez vraiment y arriver de façon autonome.
      Concernant la conduite en montagne, pas de souci de ce côté là, si vous faites le même trajet que moi ce n’est pas de la haute montagne, vous roulez à votre rythme et il n’y a aucun problème particulier. Évitez peut-être de faire certaines portions sinueuses de nuit, comme par exemple la route de 3h que j’indique dans l’article pour arriver à Mistra. Même si c’est beau, il y a plus direct et c’est mieux de le faire totalement de jour 😉

  3. Bonjour, merci pour ce récit passionnant et ces belles photos ! Nous envisageons un circuit similaire pour octobre. Quelle a été votre compagnie aérienne ? Sur place, pas trop difficile de communiquer avec les Grecs ? Merci !

    • Bonjour Agnès, ça me fait plaisir de lire que vous appréciez mon article :). Pour le trajet aller ma compagnie aérienne était Air France (trajet direct) et pour le retour Alitalia avec une escale à Rome.
      Il est vrai que lors de mon road-trip il n’a pas toujours été évident de communiquer avec les Grecs, même dans certaines grandes structures l’anglais n’était pas toujours parlé. D’après ce que j’ai pu constater ils « comprennent » parfois plus le français que l’anglais :).
      Avant de partir j’avais appris quelques mots usuels en Grec avec la bonne prononciation et ça m’a vraiment aidé, l’effort n’est pas insurmontable et les Grecs sont toujours plus avenants quand on sait dire quelques mots dans leur langue plutôt que commencer direct la conversation en anglais. Bon voyage!

  4. Bonjour, nous partons début avril pour une semaine en Grèce et nous sommes en train d’élaborer notre programme. Sensiblement le même que vous, sans Egine. Pouvez- vous me dire quel est l’état des routes? Et une durée (approximative; évidemment) du temps de trajet quotidien, si vous vous en souvenez? Merci beaucoup! Et merci pour toutes ces idées de voyages!

    • Bonjour Pauline, merci pour votre commentaire :), je suis content que mon blog vous plaise.
      Les routes sont en général en bon état en Grèce, les étapes quotidiennes de mon parcours duraient en moyenne 1 à 2h maximum. Si vous faites un peu le même parcours, n’oubliez pas de jeter un œil au Canal de Corinthe, je suis passé tout près sans m’y arrêter… un oubli de ma part.
      Je vous souhaite un bon voyage et n’hésitez pas à revenir sur le blog me/nous faire part de votre road-trip , c’est toujours enrichissant 😉

      • Ca y est, de retour de notre voyage. Globalement, un très beau voyage même si début avril il peut faire froid et humide (voire pluvieux). On a été quasiment tout le temps en jean/pull/manteau mais on a eu de la chance: aucune visite de site gâchée par la pluie.
        Ce qu’on en a retenu:
        – l’état des routes est très hétérogène: elles peuvent être très bonnes ou pleines de trous (ou de souches!) et les Grecs ont une conduite assez stressante (utilisation de la bande d’arrêt d’urgence, ligne blanche, feus rouges…)
        – on y était à une période de flottement, entre horaires d’hiver et d’été pour les sites donc bien se renseigner sur les horaires d’ouverture si on n’y est pas en haute saison. Beaucoup de choses fermaient à 15h. A Mystra, tous les bâtiments n’étaient pas ouverts. Dommage, on a raté le monastère le mieux conservé.
        – ne pas hésiter à investir dans un bon guide touristique (genre guide bleu ou ceux vendus à l’entrée des sites) car peu d’explication en français.
        – ça vaut le coup de se lever tôt pour visiter (et faire une sieste l’après- midi).
        – de bonnes chaussures sont indispensables.

        En 1 semaine, on fait le même circuit à l’exception d’Egine. On a rajouté la visite du monastère d’ossios loukas (ou Hosios Loukas, selon les guides), un peu à l’est de Delphes. Une merveille du 10è siècle, avec de très belles mosaïques!

        • Merci Pauline d’avoir partager vos conseils après avoir fait quasiment le même itinéraire.
          Je viens de regarder à quoi ressemble le monastère d’Ossios Loukas et il a l’air vraiment magnifique c’est vrai! Je suis en plus un grand fan de mosaîques. J’ai pu visiter lors de mon dernier voyage en Italie la fameuse fabrique de mosaïque Orsoni à Venise, j’en garde un très bon souvenir. Je vais en parler dans mon prochain article.
          Je confirme que la conduite des grecs est un peu folklorique mais je m’y suis un peu habitué :), le pire étant il y a quelques années lors de mon séjour en Crète, c’était vraiment du grand n’importe quoi, nous avons évité plusieurs chocs frontaux… car ils doublaient même dans des virages très très serrés sans aucune visibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *